Pour Rue89, le Grand Remplacement serait « l’idée raciste » (sic) qui se propage

« Le Grand Remplacement, le changement de peuple, que seule rend possible la grande déculturation, est le phénomène le plus considérable de l'histoire de France depuis des siècles, et probablement depuis toujours... » Renaud Camus

Pour Rue89, le Grand Remplacement serait "l'idée raciste" (sic) qui se propage

Pour Rue89, le Grand Remplacement serait « l’idée raciste » (sic) qui se propage

Rue89 essaye sans grand succès de démonter le phénomène du Grand Remplacement.

Extraits :

Zemmour, Rioufol et la famille Le Pen utilisent l’expression. Celle-ci dénonce le prétendu « remplacement » du peuple français par d’autres peuples. Décryptage.

« Le grand remplacement », l’expression qui dénonce le prétendu « remplacement » du peuple français par d’autres peuples, plaît depuis longtemps dans les milieux d’extrême droite. Grâce aux éditorialistes Eric Zemmour ou Ivan Rioufol et à la famille Le Pen, elle occupe de plus en plus d’espace médiatique.

Le concept a été théorisé par Renaud Camus, écrivain doué, ancien militant gay dandy loufoque, qui a adopté une vision du monde raciste et paranoïaque.

Depuis dix ans, l’écrivain habite dans un château médiéval du Gers, dont il monte et descend l’escalier en colimaçon, en se plaignant des problèmes de chaudière. Il regarde, de sa tour de pierre, la France disparaître sous les vagues migratoires.

(…)

L’expression s’est épanouie dans les milieux d’extrême droite. D’abord chez les identitaires, dont Renaud Camus est proche – il a dit toute son admiration aux jeunes ayant squatté la mosquée de Poitiers, dans un discours prononcé à Orange. Sur Twitter, le jeu des militants consiste à poster des photos de femmes voilées et à y accoler le ‘hashtag’ (mot-clé) #GrandRemplacement.

(…)

Grâce au duo de journalistes du Figaro, Ivan Rioufol et Eric Zemmour, elle a fait son entrée dans les médias traditionnels.

Ivan Rioufol, dans Le Figaro, en juin 2013 :

“Illustration du grand remplacement’ : la crèche Baby Loup qui voulait interdire le voile à son personnel, va devoir quitter Chanteloup-les-Vignes pour fuir les intégristes.”

Ivan Rioufol, dans Le Figaro, en septembre 2013 :

“Quelle France voulons-nous ? La question n’a jamais été tranchée par ceux qui la dirigent depuis 40 ans. Droite et gauche ont accompagné passivement un débordement des frontières qui a attiré un peuplement nouveau. Par endroits, il rend le pays méconnaissable. Il est loisible de parler de Grand Remplacement.”

Eric Zemmour se charge, quant à lui, de la populariser à la télévision. Il utilise l’expression lors de ses face à face avec Nicolas Domenach sur i>Télé. Comme ce jour-là :

“Dans tous les endroits où j’ai grandi (à Drancy, Montreuil, Stains, XVIIIe arrondissement de Paris), le grand remplacement a opéré. C’est la réalité qui gagne. Dans tous les endroits où j’ai grandi, ils nous ont remplacés.”

Lire la suite : Rue 89 (11/06/2014)