Le Grand Remplacement et le Front National

« Le Grand Remplacement, le changement de peuple, que seule rend possible la grande déculturation, est le phénomène le plus considérable de l'histoire de France depuis des siècles, et probablement depuis toujours... » Renaud Camus

N MARION MARINE Large570

Le Grand Remplacement et le Front National

« IMMIGRATION RAISONNEE OU GRAND REMPLACEMENT

Si le Front national de Marine Le Pen reste un farouche partisan de « l’immigration zéro », la présidente du FN a légèrement fait évoluer la forme de son discours sur les étrangers. Soucieuse d’esquiver les procès en racisme et en xénophobie, Marine Le Pen assure que la réduction drastique du nombre d’immigrés sur le sol national prônée par le FN est davantage motivée par des soucis d’intégration économique que par la crainte d’un déclassement identitaire. Une « non-immigration raisonnée » en quelque sorte.

Ce basculement rhétorique a notamment conduit la cheffe de file du FN à contester publiquement la théorie du « grand remplacement » défendue par l’idéologue d’extrême droite Renaud Camus. Cette théorie, partagée par les identitaires mais aussi par plusieurs cadres FN dont Jean-Marie Le Pen, affirme que « l’idéologie du métissage » de l’UMP et du PS organise méthodiquement le remplacement de la population blanche et chrétienne par une population musulmane issue d’Afrique noire ou du Maghreb.

« Théorie complotiste », tranche Marine Le Pen qui y voit l’influence des identitaires et le spectre d’un nouveau procès en racisme. « Pas une théorie, une réalité », contredit son conseiller aux affaires internationales, Aymeric Chauprade. « Ce n’est pas un terme officiel du Front national », synthétise diplomatiquement Florian Philippot. »

Source: Huffington Post