La remigration au programme : du Grand Remplacement au grand retour ?

« Le Grand Remplacement, le changement de peuple, que seule rend possible la grande déculturation, est le phénomène le plus considérable de l'histoire de France depuis des siècles, et probablement depuis toujours... » Renaud Camus

Minute Remigration Grand Remplacement Programme

La remigration au programme : du Grand Remplacement au grand retour ?

lors que d’intenses débats ont actuellement lieu au Front national autour de la notion de Grand Remplacement (ou tout au moins de l’utilisation de ce terme), nulle interrogation à ce sujet du côté des Identitaires. Samedi dernier, à l’occasion des Assises de la remigration, c’est leur réponse à ce constat qu’ils ont présentée. (Article publiée avec l’aimable autorisation de nos confrères de Minute)


Au FN, on se questionne aussi sur le contour exact à donner à « l’inversion des flux migratoires », récemment évoquée à nouveau dans des entretiens par Nicolas Bay, prochain secrétaire général du FN, et par Louis Aliot. Cette expression difficile à utiliser en terme de communication politique pure a habilement été remplacée au profit de celui de « remigration ».

Le mot existe depuis longtemps, et avec le même sens, dans de nombreux pays, et fait même l’objet de programmes d’accompagnement: on parle en Finlande de la remigration de personnes originaires du pays et souhaitant y revenir, et aux Pays-Bas de la remigration d’immigrés vers leur pays d’origine. On le retrouve aussi dans le vocabulaire de l’Unesco. Sans doute inspiré par le modèle néerlandais, le leader du Vlaams Belang flamand (allié du FN au Parlement européen), Filip Dewinter, avait lancé en 2011 une campagne prônant la remigration.

En France, on le retrouve pour la première fois en 2007 dans un livre du démographe Jean-Paul Gourevitch avant que les Identitaires ne s’en emparent dès 2012 en l’utilisant dans le cadre du projet rédigé pour leur éphémère candidat à la présidentielle. Les Identitaires tournant résolument le dos à la « réconciliation » sous étendard « antisioniste » du type de celle prônée par Alain Soral et affirmant qu’une assimilation massive ne saurait répondre à l’immigration massive, voici coment Philippe Vardon présentait la remigration dans un entretien au site catholique lerougeetlenoir.org : « Le constat de l’échec de la société multiculturelle (donc multiconflictuelle) et multiraciale (donc multiraciste) imposée aux Français est désormais largement partagé. La remigration, c’est-à-dire le retour dans leurs pays d’origine, la terre de leurs pères, de manière pacifique et concertée, d’une grande partie des Français administratifs – n’étant en fait Français ni de sang ni même de coeur pour la plupart – présents sur notre territoire est la seule solution permettant de répondre à l’ampleur du phénomène et d’éviter le chaos. »

Source: Novopress