Jean-Christophe Cambadélis dénonce les opposants au Grand Remplacement qui veulent renvoyer les musulmans « chez eux »

« Le Grand Remplacement, le changement de peuple, que seule rend possible la grande déculturation, est le phénomène le plus considérable de l'histoire de France depuis des siècles, et probablement depuis toujours... » Renaud Camus

Cambadelis

Jean-Christophe Cambadélis dénonce les opposants au Grand Remplacement qui veulent renvoyer les musulmans « chez eux »

Dans un entretien accordé à L’Observateur du Maroc et d’Afrique, le Premier Secrétaire du Parti socialiste français – Jean-Christophe Cambadélis – dénonce les opposants au Grand Remplacement qui veulent renvoyer les musulmans chez eux.

Voici un extrait :

Il y a eu la première manifestation du mouvement Pegida à Calais dimanche 7 février 2016 et l’islamophobie continue de faire débat en France. Quelle est votre position ?

J’ai pris position en disant que le refus du terme «islamophobie» me faisait rire! Il n’y a peut-être pas d’islamophobie mais il y a des islamophobes. En réalité, il y a deux mouvements qui se font face : il y a un mouvement identitaire en France qui estime que l’islam va dominer dans le pays, c’est la théorie du grand remplacement. Ce mouvement veut défendre une identité française qui selon ses membres est «blanche, catholique, apostolique et romaine» et ils veulent se séparer des musulmans, voire parfois les renvoyer «chez eux».
Parallèlement, de l’autre côté de l’échiquier, il y a un mouvement radical salafiste, plusieurs nuances existent, mais dans l’ensemble ses membres estiment que la République ne peut pas décider de leur vie quotidienne et qu’ils doivent vivre comme le dit, d’après eux, le coran. Un mouvement nourrit l’autre. Les premiers pensent qu’on veut imposer un certain mode de vie à la République et les seconds pensent que la République veut leur interdire de vivre leur religion. C’est très dangereux et nous sommes juste au début.

Source : http://lobservateurdumaroc.info/2016/02/26/entretien-exclusif-avec-jean-christophe-cambadelis-premier-secretaire-du-ps-le-ps-sans-complexe/