Interview de Renaud Camus pour « Info Bordeaux »

« Le Grand Remplacement, le changement de peuple, que seule rend possible la grande déculturation, est le phénomène le plus considérable de l'histoire de France depuis des siècles, et probablement depuis toujours... » Renaud Camus

Interview de Renaud Camus pour "Info Bordeaux"

Interview de Renaud Camus pour « Info Bordeaux »

Infos-Bordeaux : Pouvez-vous expliquer à nos lecteurs ce que vous appelez le « grand remplacement » ?

Renaud Camus : C’est très simple : il y avait un pays, il y avait un peuple, et, en l’espace d’une génération, sur le même territoire, il y a plusieurs autres peuples, avec leurs propres cultures, leurs propres civilisations, leurs propres religions, bientôt leur propres langues et leurs propres rapports au travail, à la vie civique, à la loi, à la vie publique, à la vie privée, aux relations de voisinage, à l’espace sensible, au territoire. C’est une conception bien basse et bien humiliante de ce que c’est que l’homme, et de ce que sont les peuples, que de penser qu’avec d’autres hommes, d’autres femmes, d’autres peuples, d’autres religions, d’autres cultures, on pourra continuer la même histoire, la même nation, la même Europe. Nous luttons contre cette conception de “l’homme remplaçable”, désafilié, déculturé, hébété par l’enseignement de l’oubli et par l’imbécillisation de masse, délocalisable à merci, que promeuvent les intérêts de la finance internationale et les exigences du village universel.

Lire la suite : Info Bordeaux (20/05/2014)